• Arthur Haulot est mort... Gémissons !

    Un ardent défenseur de l'humain n'est plus. Le perdre au moment du 60° anniversaire de la libération des camps est très symbolique. Aurait-il jugé que le moment de partir était venu ? Etait-il rassuré par toutes ces manifestations invoquant le rôle incontournable de la mémoire dans la lutte contre les relents de fascisme qui ont une fâcheuse tendance à se manifester de nos jours ? Souvenons-nous d'Arthur…

    Illustration : son livre écrit sous le haut patronage de la Fondation internationale de Dachau