• Plan stratégique du CAL

    Le 15 mars dernier, l'AG du CAL COM s’est penchée sur le plan stratégique proposant les bases de réflexions qui permettront de dessiner l'avenir à moyen terme de notre mouvement. La régionale de Liège a déjà porté toute son attention à la proposition initiale rédigée par le Président Pierre Galand, la Secrétaire générale Éliane Deproost et le Secrétaire général adjoint Jean De Brueker. Le Conseil d'Administration élargi aux Présidents d'Associations a consacré plusieurs moments d'analyse critique du texte et a formulé des amendements qui pour la plupart ont été pris en compte — comme ceux d'autres régionales d'ailleurs — par le conseil de direction et le Conseil d'Administration du CAL COM.  Sans gommer les spécificités des régionales et des associations constitutives, l'idée même de Mouvement implique des lignes directrices communes aux différentes instances qui le composent. Ce plan stratégique ouvre diverses directions qui baliseront notre cheminement, mais les voies que nous emprunterons pour tendre vers les finalités qui nous rassemblent dépendront des outils dont nous disposons chacun, des itinéraires imposés par notre expérience particulière et des méthodes que nous avons éprouvées au fil de cette expérience.   Il en ira de même de l'implication des associations membres du CAL Province de Liège. Leur participation à la démarche générale sera adaptée aux voies et moyens développés par chacune. Loin de constituer un obstacle à l'efficacité de la stratégie du mouvement, ces options particulières en constitueront toute la richesse.

    Notre démarche de consultation ne s’arrête cependant pas là. Nous attendons également de notre mouvement qu’il se situe au plus proche des citoyens, qu'ils fréquentent ou non activement notre mouvement. Nous devons informer l'ensemble de la société de nos points de vue et de nos positions sur l'organisation de celle-ci. Il serait vain de ne travailler qu'en cercles fermés, et de ne partager nos idées qu'avec un public interne, convaincu déjà de l'adéquation de nos options sociétales et de l'opportunité de nos démarches.  C'est pourquoi il est fondamental et fidèle à nos principes que chaque association membre, chaque individu impliqué dans le mouvement, chaque partenaire de nos projets, chaque personne qui s’intéresse à notre philosophie laïque s'approprient ce plan stratégique et puissent l'alimenter de son propre regard, de son analyse propre, et contribuent avec ses moyens à la construction d'une société laïque au modèle adapté aux mutations profondes et exponentielles du monde contemporain, un modèle en prise sur les réalités vécues par nos diverses composantes.   De nombreux chantiers nous attendent : les différents axes du plan stratégique proposent de réinterpeller nos valeurs laïques face aux nouveau défis et à les traduire dans un langage réactualisé et signifiant même pour les “non-initiés” à nos valeurs.


    La sensibilité du CAL Province de Liège le pousse à privilégier le pan de réflexion consacré aux comportements dits laïques par rapport à des faits de société ou des attitudes à adopter face à des choix éthiques. A maintes reprises nous avons interpellé le monde politique ou les institutions par rapport à des attitudes qui ne nous semblaient pas respectueuses de l’ensemble des citoyens, privilégiant les adeptes de communautés de pensée particulières. Notre vigilance quant au principe de séparation de l’état et de la sphère d’influence des religions ne s’est jamais relâchée. Depuis un certain temps maintenant, nous sommes sollicités par des partenaires qui se revendiquent ou non des options laïques. Notre action citoyenne doit apporter des réponses à ces interpellations qui touchent aux milieux de l’école, du planning familial, de la santé, du service public…

    C’est pourquoi nous souhaitons être interpellés aussi par les citoyens eux-mêmes, à partir — sans que cela soit limitatif — du texte du plan stratégique que vous trouverez dans la double page de Salut & Fraternité n° 62 (disponible sur demande). La convention qui se profile à l’horizon 2009 saura alors s’inspirer de vos réactions personnelles, de vos commentaires critiques sur notre mouvement et ses fondements pour que notre avenir soit en phase avec les interrogations du monde contemporain dans son ensemble. Envoyez-nous vos réactions, participez bien sûr aux multiples rendez-vous que nous vous fixerons dans les mois qui suivent, faites-nous part de vos sentiments, de vos interrogations, de vos souhaits. Nous les répercuterons dans les deux numéros suivants de Salut & Fraternité ainsi que sur le site du Cal Province de Liège. Car la mouvance laïque privilégie l’écoute, le dialogue, à tout prosélytisme qui laisserait croire que nous détenons toutes les réponses et la Vérité…

  • Les jeunes et l’engagement laïque

    N’est-il pas paradoxal que si peu de jeunes intègrent notre mouvement ? En effet, ils représentent une population qui fait souvent l’objet de toute l’attention des associations laïques. Et je ne parle pas spécialement des fêtes de la jeunesse laïque ou autres fêtes d’accueil ou de parrainage organisées par les volontaires de nos associations ou par la régionale.


    Prenons par exemple la récente réaction des Territoires de la Mémoire face à l’introduction de ce mécanisme discriminatoire que représente le « Mosquito », un appareil diffuseur d’ultrasons destiné à éloigner les jeunes — seuls capables de les entendre — des lieux où d’aucuns les estiment indésirables. La pétition lancée par Internet a réunit au moment de rédiger ces lignes près de 10.000 signatures ! Les Territoires de la Mémoire accueillent par ailleurs dans leur « Parcours symbolique » un nombre impressionnant de jeunes étudiants des écoles de la Communauté française et au-delà.


    D’autres activités ponctuelles ayant trait aux droits de l’homme, à la démocratie, à la citoyenneté, organisées par les Territoires, le CAL Province de Liège et ses associations membres réunissent des classes de tous les réseaux d’enseignement qui participent ainsi à une dynamique pédagogique qui figure parmi les objectifs privilégiés du mouvement. L’opération Triangle Rouge a rappelé et rappelle encore à des milliers de jeunes chaque année toute l’importance pour la démocratie de défendre nos valeurs de tolérance et de cultiver notre vigilance dans la lutte contre l’exclusion et l’extrême droite. Le Service Conception et Diffusion pédagogique du CAL Province de Liège, diffuse de nombreux outils à destination des enfants et des adolescents, bien qu’il concerne également le grand public.


    Dans un autre domaine, le CAL Province de Liège compte parmi ses membres trois Centres de Planning Familial. Si les jeunes n’en constituent pas le seul public, de nombreuses demandes sont liées à la contraception, à l’avortement, à la sexualité, qui concernent quand même prioritairement une population d’adolescents et de jeunes adultes. Les positions que nous défendons contre l’excision, les mariages forcés et le port du voile contribuent à défendre les libertés et la santé des jeunes filles et des jeunes femmes.


    Sur le plan des médias, des ciné-clubs Jeunesse sont proposés dans nos Espaces Laïcité de Jupille, Waremme et Seraing. La revue « Philéas et  Autobule » s’adresse à des lecteurs fréquentant l’enseignement fondamental.


    Ces exemples démontrent combien la laïcité est attentive aux respects des droits et au bien être de la jeunesse. Mais ils justifient aussi que l’on accueille au sein de la structure ce public privilégié afin qu’il nous aide à proposer des réponses toujours plus adéquates  aux problèmes et aux épreuves qu’il rencontre au quotidien. Quelques rencontres ont déjà été organisées à cette fin.  Nous lançons un appel à tous ceux et toutes celles qui souhaiteraient investir de leur temps et de leur énergie à nos côtés.