L'orgueilleux aime la présence des parasites et des flatteurs, mais il hait celle des âmes généreuses. (Proposition LVII)

L'orgueil est la joie qui naît de ce que l'homme a de soi une meilleure opinion qu'il n'est juste ; et l'homme orgueilleux s'efforcera, autant qu'il peut, de favoriser cette opinion ; ainsi les orgueilleux aimeront la présence des parasites ou des flatteurs, et fuiront celle des âmes généreuses, qui ont d'eux l'opinion qui est juste.

Spinoza, L'Ethique, De la servitude humaine.

 

Les commentaires sont fermés.